Le prix du carrelage et de sa pose

Le prix du carrelage peut aller du simple au double selon la gamme de carrelage. A titre d’exemple, on notera un écart très notable entre le prix d’un carrelage ordinaire et celui d’un carrelage en marbre. Facile d’entretien, le carrelage reste toujours comme neuf après des années. C’est l’un de ses aspects économiques en dehors de son bon rapport qualité/prix. Avec le parquet, et à cause notamment de son prix, les Français apprécient beaucoup le carrelage comme type de revêtement du sol. D’autre part, il est possible de combiner les deux en optant pour un carrelage imitation bois.

Caractéristiques du carrelage

Malgré sa froideur et d’éventuelles répercussions sur l’acoustique, le carrelage ne se tache pas et ne se déforme pas. Il n’émet pas de substances nocives et résiste à n’importe quel détergent chimique. De surcroît facile à poser, il permet de nombreux formats et finitions et s’adapte à tous les types d’environnements. Le carrelage est un choix sûr, que ce soit pour l’intérieur ou l’extérieur. De plus, on peut le poser au sol et au mur. Néanmoins, l’installation du carrelage dans les salles d’eau oblige à repenser certains critères. Des sites spécialisés renseignent en détail sur les tarifs et leurs caractéristiques respectives.

Le prix du carrelage selon son type

Effectivement, on doit opter pour des carrelages antidérapants pour enrayer les accidents de glissade. En revanche, selon le type de carrelage, on peut conférer un style contemporain ou vintage à son intérieur. La finition sera plutôt élégante en carrelage grès cérame ou émaillé (entre 4 et 100 €). On peut avoir des carreaux de faïence pour la même fourchette de prix et un carrelage en mosaïque à un prix un peu inférieur : entre 15 et 60 €. Si vous optez pour un motif marbré, comptez environ 25 € le m².

Le carrelage en terre cuite confère un aspect traditionnel. Il est accessible à partir de 25 à 100 €. Les carreaux de ciment (15 à 140 €) apportent un certain raffinement, tout comme le marbre (45 à 200 €) ou le carrelage en granit. Ce dernier ne craint ni taches ni humidité et s’acquiert à un prix entre 60 et 150 €. Un carrelage en travertin coûte entre 20 et 80 € et un carrelage en ardoise entre 25 et 100 €.

Le prix de pose d’un carrelage

La pose du carrelage est tributaire de plusieurs critères dont la forme et la taille. Mais à part cela, la qualité des carreaux influe également sur le tarif du carreleur. Et naturellement, il va sans dire que la surface à carreler, la configuration de la pièce pouvant compliquer la pose des carreaux et le type de pose impacte également le prix de pose du carrelage. De même, la pose nécessite une surface parfaitement nivelée car à défaut, cela compliquera certainement la tâche du carreleur. D’autre part, une pose droite sera plus simple en comparaison avec une pose en chevrons. Le carreleur va donc les facturer différemment. En principe, le prix de pose du carrelage se situe entre 25 et 50 € le m2. Néanmoins, il varie d’un carreleur à un autre.

Les normes à considérer pour le choix d’un carrelage

Parallèlement à ces critères, tenir compte de certaines normes permet de mieux choisir son carrelage. Celles-ci déterminent la qualité, la résistance ou l’adhérence du carrelage. A titre d’exemple, le PEI indique sa résistance au passage, l’échelle MOHS renseigne sur la résistance du carrelage par rapport aux rayures. Quand au niveau d’adhérence, il faut vous référer à sa norme ABC.

Ainsi, pour plus de détails, le PEI classifie la résistance à l’usure du matériau, sur une échelle de 1 à 5. De PEI 1, il s’agit d’un carrelage qui s’adapte plus à une faible fréquence de passage.

Si le carrelage se dote d’un PEI 5, il peut résister sans difficulté à une fréquence de passage élevée et convient même pour l’extérieur. Un carrelage de Mohs 1 à 3 est de faible résistance. Un carrelage de Mohs entre 4 à 7 aura une bonne résistance, et entre 8 à 10, on peut le qualifier d’inrayable.

Un autre classement pour affiner son choix

A part les normes que l’on vient d’évoquer, on peut également se référer au classement UPEC pour choisir son carrelage. U renseigne sur sa résistance à l’usure (au passage), P sur le poinçonnement (talons aiguilles, meubles…), E sur sa résistance à l’eau et C sur les agents chimiques. L’échelle va de 1 à 4 et plus on a un indice supérieur plus le matériau va être résistant. D’une manière générale, et avec un niveau de finitions variable, les fabricants proposent des carrelages de premier choix, de deuxième choix et de troisième choix. Il va sans dire qu’on ne peut avoir du premier et du troisième choix pour le même tarif. C’est à choisir également en fonction de la pièce où vous souhaitez le poser. Le carrelage d’une chambre à coucher ne sera pas forcément le même que dans le salon. De plus, seuls les carreaux de premier choix bénéficient d’une garantie décennale.

SOURCES

https://www.travaux.com/guide-des-prix/carrelage/prix-pose-de-carrelage (prix de pose)

https://www.tarifartisan.fr/prix-pose-carrelage/

Write a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *